En mai, fais ce qu’il te plaît.

Cet après-midi était menacé par les cumulonimbus à l’affût : surgissant de la forêt de Mercoire, ils atteignent notre plateau de plein fouet et douchent copieusement le terrain et ses occupants. Pourtant, dès la moindre accalmie, une troupe aussi vaillante qu’hétéroclite, réunissant membres, conjoints et sympathisants, qui à pied, qui monté sur la remorque, le Lire plus …