Les ailes du printemps

C’était un beau dimanche de printemps, avec un tout petit vent complice et cette douceur de l’air tant attendue. Commencée avec le ronronnement d’un paramoteur curieux, la journée a vu surgir du ciel les amis voyageurs, qui de Ferrières-sur-Sichon avec un G1, qui de Mende avec un Savannah ou un autogire. Des petits taquins sont allés réveiller l’altisurface du Bez enfin sortie de ses neiges. Et, dans une modeste mais rare murmuration, trois de nos machines ont caressé la Margeride jusqu’à Mende-Brenoux.

  

 

 

Une si belle journée méritait bien qu’on la salue en montant les couleurs éclatantes d’une nouvelle manche à air.

Laisser un commentaire