Un peu d’histoire…

1973 : recherches et démarches par Monsieur Gilbert Trémolet, conseiller municipal à Langogne (il n’était pas pilote !!!).

1974 : une équipe d’Ardéchois et de Lozériens créent au lieu dit « la croix de l’oiseau » commune de Lespéron, une infrastructure légère avec bande d’envol de 600x60m.

1975 : le Ministre des transports permet l’agrandissement de la plate forme et sa mise aux normes aéronautiques en catégorie D.

  • Approvisionnement du site en électricité
  • Construction d’un hangar de 400m2
  • Implantation d’une soute à carburant
  • Agrandissement de la piste (1000x80m)
  • Installation d’un bâtiment d’accueil de 100m2.

1976 : premiers atterrissages d’avions en provenance d’aérodromes voisins.

1979 à 1984 : activité de vol moteur, école de pilotage, vol à voile. De nombreux clubs étrangers viennent l’été sur la plateforme.

1984 : une association de vol à voile voit le jour « l’association des vélivoles des Hauts Plateaux Ardéchois »

1990 : Dès 1986, un problème se pose, celui d’un instructeur avion. En 1990, Urbain Delmas devient instructeur avion et relance la formation.

1995 : l’activité planeur cesse faute d’instructeur.

2007 : lancement de l’activité ULM. Urbain Delmas assure la formation au brevet d’ULM.

2012 : l’activité est encore bonne, (210h/an), malgré l’éloignement des pilotes d’ULM :

  • Urbain maintient l’instruction à son meilleur niveau. Il assure aussi l’entretien de la plateforme et l’accueil toujours chaleureux des équipages de passage. L’été reste le pôle des activités. Association des pilotes de montagne, passage des équipages d’aéroclubs en provenance de toute la France et des pays voisins (Suisse, Italie, etc. ).
  • La formation des pilotes d’ULM au vol de montagne reste une activité privilégiée. Le soutien et les compétences de Gérard Godot (instructeur avions, Ulm, montagne) permettent de valider cette activité de vol en montagne.
  • Lancement du site Web !

2015 : pour faire face à la demande, achat d’un nouvel ULM : le BRM Citius. Ceci permet au club d’avoir deux appareils complémentaires : l’un tricycle et l’autre à train classique.

2017 : un nouveau Tétras vient remplacer le précédent qui a bien mérité une retraite plus paisible.

2018 : Paco devient instructeur et reprend la fonction de chef pilote après que Urbain ait légitimement fait valoir son droit à prendre un peu de retrait.

2019 : Le club passe au tout Tétras avec un modèle CSL plus puissant et plus rapide.

Laisser un commentaire